Bouquet de coquelicots au Limonaire avec Anne Sylvestre

 

 

Bouquet de coquelicots au Limonaire avec Anne Sylvestre

P1220202

Ce dimanche 19 Février, il fait très doux, et il fait chaud au coeur de côtoyer tous ces afficionados du Limonaire, lieu mythique de la chanson, qui viennent soutenir le lieu frappé d’interdiction de musique. Des événements sont organisés chaque jour pour défendre le lieu qui a du mal à accepter l’intolérance et la surdité des autorités.

P1220158

C’est Anne Sylvestre en personne qui est venue se produire sur scène, réunissant des dizaines de ses fans venus de partout pour l’entendre donner ses textes, et fredonner quelques unes de ses fabulettes.

P1220146

Evénement rare donc, et royal cadeau de sa part, car rappelons qu’Anne Sylvestre n’a jamais chanté ses fabulettes sur scène. Pour l’heure c’était surtout de son livre « Coquelicot et autres mots que j’aime » qu’il était question. Anne avait choisi de nous en donner des fragments choisis pour la circonstance. L’accompagnait au piano Dame Nathalie Fortin, qui ajoutait son humour à celui de sa complice chanteuse et narratrice, donnant à elles deux des moments intenses de bonheur et de rires.

P1220131

Quand Anne raconte son vécu autour du seul mot « Compostelle« , on trouve ça d’une fraîcheur ironique. A l’âge adulte, Anne Sylvestre se déclare être « une nomade empêchée ».

Quand le livre est sorti, je l’ai chroniqué, et ce dimanche j’ai pris un plaisir immense à redécouvrir dans la voix de l’auteur toutes les nuances des descriptions que chaque mot suscite. Des petits grains de  philosophie émaillent les réflexions, et l’on perce également un attachement aux objets d’un quotidien dépassé. Baldaquin, marelle, aiguillée, reposoir sont des mots rarement usités dans les familles d’aujourd’hui, Anne les prononce et les décrit avec une nostalgie sentimentale qui est charmante.

Dans la salle, des fans de la première heure se sont empressés de réserver leur place bien à l’avance pour dîner ensemble. Marie-Thérèse Orain était là bien sûr, mais aussi des jeunes artistes de la chanson. J’ai eu le plaisir d’être installée entre deux Jeanne que j’apprécie particulièrement, Jeanne Rochette (qui a disputé la finale du Prix Georges Moustaki jeudi dernier) et La Jeanne, alias Jeanne Breduilhard qui prépare un nouvel album.

P1220115
Marie-Thérèse Orain et Pascale Angelosanto au Limonaire ©annie claire 19.02.2017

 

 

 

Voici donc ma chronique du Livre d’Anne Sylvestre »:

Dans la collection « Le goût des mots » chez Points, Anne Sylvestre a choisi de faire parler autant de mots, que sa vie comporte d’années de délices, d’émerveillement, de troubles et même d’agacement. On connait depuis longtemps cette artiste travailleuse de mots dans la chanson, sa capacité à faire naître du sens et de la musicalité d’un assemblage de termes, avec efficacité, poésie et humour. Son livre « Coquelicot, et autres mots que j’aime » est aussi savoureux que ses chansons. Il parle d’elle, de son enfance, de son quotidien, jadis et présentement. Florilège d’évocations de couleurs, d’odeurs, d’émotions petites et grandes, l’ouvrage est écrit avec beaucoup de délicatesse et de réserve par la femme/coquelicot que l’on vénère. Il est dédié à Marie Chaix, sa jeune soeur dont le métier est d’écrire, justement. « C’est ma douceur, c’est ma soeur » (p.191). Anne Sylvestre parle du tramway, de la soupe, des vaches ou du parfum, aussi bien que de Compostelle ou de capodastre, sans parler des mots inventés. Un vrai régal pour 10,90 €, à s’offrir sans modération ©annie claire 21.01.2015
Annie Claire 20 Février 2017

 

 

 

Victoires le la musique 2016, du nouveau ??

Sur Chartsinfrance.net

— Victoires 2016 : artistes oubliés, surprises… Les bizarreries des nominations !

Les nominations pour les 31ème Victoires de la musique sont tombées hier soir. Apporteront-elles leur lot de polémiques ? De nombreux oublis sont à dénoter parmi la liste d’artistes choisis, quand certains absents se font cruellement sentir… Petit tour d’horizon !
Crédits photo : Montage Pure Charts / DR
Rendez-vous est pris le 12 février prochain ! Ce vendredi-là, tous les producteurs, patrons de labels et artistes de la chanson française seront réunis au Zénith de Paris à l’occasion de la 31ème édition des Victoires de la Musique. La cérémonie, présentée par Virginie Guilhaume et Bruno Guillon, verra peut-être Louane, Vianney, Kendji ou Johnny Hallyday repartir avec un trophée. Ceux-ci font en effet partie de la liste des artistes en lice après l’annonce des nominations hier en début de soirée. Et comme chaque année, le choix du panel de votants fait débat. Petit tour d’horizon des oublis, invités surprises ou bizarreries à recenser pour cette édition 2016, catégorie par catégorie !

image: http://www.chartsinfrance.net/style/commun/puces/6.gif

Retrouvez la liste complète des nominations des 31ème Victoires de la musique

Artiste masculin
Nommé dans la catégorie Album révélation l’an passé, la présence de Vianney dans la catégorie-reine de l’Artiste masculin est somme toute légitime. Tout comme celle de Kendji qui, après la vive polémique qui avait secoué la précédente cérémonie, accède enfin à la reconnaissance de la profession après les scores de ventes pharaoniques de ces deux premiers albums. En revanche, la présence de Dominique A a de quoi étonner. Son dixième album, « Éléor », inspiré mais d’une facture classique, n’a rencontré qu’un succès confidentiel. Où est donc passé Francis Cabrel et « In Extremis », arraché à 380.000 exemplaires ?

Artiste féminine
Hormis son album-live « Sur la route », Zaz n’a pas publié de disque original dans les bacs cette année. Tout comme Véronique Sanson ! La chanteuse s’est contentée de partir à la rencontre de son public à travers la tournée « Les années américaines ». Suffisant, semble-t-il, pour lui permettre d’éclipser Izia, Zazie ou encore Selah Sue ? Étrange… Les deux artistes auraient peut-être pu simplement concourir dans la catégorie du Meilleure spectacle musical/tournée/concert.

Album révélation
Pas de contestation ici ! Les trois chanteuses en lice, Louane, Jeanne Added et Jain, n’ont pas usurpé leur place. On peut néanmoins s’étonner de l’absence du duo Ibeyi, encensé par la critique et qui a écoulé 40.000 exemplaires de son album éponyme, un joli score, ou de celle de Marina Kaye. A l’origine de l’un des plus gros tubes de l’année (« Homeless »), la jeune artiste (17 ans !) a su conjuguer talent et maturité sur un premier album largement plébiscité. Pour une cérémonie qui veut gommer son image élitiste au profit d’une représentation plus précise des goûts des Français, son absence de la cérémonie fait tâche ! Partant de ce postulat, le trio phénomène L.E.J aurait lui aussi mérité une mention.

Révélation scène
Difficile de trouver quelque chose à redire à cette sélection éclectique. Bonne pioche !

Album de chansons
Yael Naim est intouchable : elle a proposé avec « Older » un disque audacieux, poétique, travaillé avec un soin d’orfèvre. En revanche, pourquoi faire pleuvoir les nominations sur Johnny Hallyday dès que le Taulier revient dans les bacs ? Les propositions de Grand Corps Malade (« Il nous restera ça »), Rose (« Pink Lady ») ou La Grande Sophie (« Nos histoires ») sont autrement plus passionnantes ! Même sanction pour Fréro Delavega, dont le deuxième opus « Des ombres et des lumières » fait pâle figure comparé aux artistes précédemment cités.

Album rock
Oui, le spleen folk de Lou Doillon nous a envoûtés. Oui, le retour des Innocents avec « Mandarine » est un régal. Oui, Rover a confirmé les espoirs placés en lui après un premier album maîtrisé et prometteur. Mais il n’empêche : il manque un vrai soupçon de crasse, d’énergie brut et in fine de rock’n’roll dans cette catégorie. Mademoiselle K.a-t-elle fait les frais de son virage 100% anglophone ? Et pourquoi les Victoires boudent-elles le groupe Aline, qui mérite un vrai coup de projecteur ? Mystère.

Album de musiques urbaines
La sélection opérée se veut là plus avisée. Le phénomène Nekfeu n’a – fort heureusement – pas été oublié, et la large communauté de fans de Booba mérite qu’on lui offre une place, d’autant qu’il a sorti deux albums en 2015. Quant à Youssoupha, c’est l’une des belles plumes du rap français. On pourra cependant regretter les oublis d’Odezenne et d’Abd Al Malik, dont le sombre et électronique « Scarifications », enregistré avec Laurent Garnier, vaut le détour.

Album de musiques du monde
Inna Modja, es-tu là ? Non et c’est fort dommage. Avec « Motel Bamako », la chanteuse a opéré un véritable retour aux sources, délaissant pop formatée et textes mièvres au profit d’une vraie proposition artistique. Sur ce troisième disque ébouriffant, Inna Modja chante dans sa langue maternelle, le bambara, rend hommage à ses ancêtres, insuffle des touches hip-hop et électronique à un mélange détonnant de world music. Une prise de risque réussie qui aurait mérité récompense, ou au moins la possibilité d’en avoir une !

Album de musiques électroniques ou dance
St. Germain, The Avener, The Shoes : ici, c’est un sans faute. Seuls oublis ? L’impressionnant « Saltos » de Perez, dont le mélange pop-électro et new wave fait des miracles, et le petite prodige Madeon. Peut-être que l’organisation des Victoires pourrait revoir sa copie et proposer quatre nominations par catégorie ? Pourquoi restreindre les possibilités ? La chanson française, dans son ensemble, y gagnerait en visibilité.

Chanson originale
Quatre mots : du grand n’importe quoi. Outre le problème Johnny évoqué plus haut, on ne peut que s’indigner devant la nomination de « Sapés comme jamais » de Maître Gims, certainement l’un des pires affront faits à la musique française. Plutôt que l’agaçant « Avenir » de Louane, on aurait préféré l’innocent et poétique « Jour 1 », la chanson qui a valu à Patxi Garat le prix du Parolier de l’année. Seul Nekfeu semble avoir la légitimité pour figurer dans cette catégorie. Rappelons que c’est le public et lui seul qui vote pour elle… ce qui explique, en partie, ce choix de titres populaires. « Oublie-moi » de Coeur de pirate ou le bouleversant « Pour être deux » de Rose et Jean-Louis Murat auraient mérité de se frayer un chemin.

Spectacle musical/Tournée/Concert
On adore Christine and the Queens mais tout de même : la Nantaise récolte sa deuxième nomination en deux ans pour le même spectacle. Un choix motivé pour faire bonne figure au palmarès ? Intrépide, fougueux et généreux, Vianney, qui a parcouru la France entière pour présenter ses « Idées blanches », aurait dû décrocher une nomination. D’autant que le jeune artiste est entièrement seul sur scène avec sa guitare et sa pédale de loop !

Vidéoclip
Les deux meilleures vidéos de l’année, « Christine » de Christine and the Queens et « Quand c’est » de Stromae, sont là et c’est donc l’essentiel. Le court-métrage « Miracles » de The Dø peut-il leur voler la vedette ? On aurait bien vu, parmi les clips marquants de ces derniers mois, l’engagé « J’ai le droit aussi » de Calogero sur l’acceptation de l’homosexualité ou le glaçant « Submarine » de The Shoes. Un vrai film d’horreur ! —

Yohann RUELLE

En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/actualite/news-100562.html#oRscKqZzTG2PHqCY.99 —

La Voix du Nord annonce les sorties de disques en 2016

La Voix du Nord Dimanche 3 Janvier 2016

De grands noms de la chanson française qui font leur come-back et la jeune génération attendue au tournant… 2016 devrait offrir de belles surprises. Ouvrez grand vos oreilles !


Polnareff, Céline Dion et Renaud, trois grands noms de retour en 2016
! PHOTOS LUDOVIC MAILLARD, AFP ET MAX ROSEREAU

On vous l’annonçait la semaine dernière (édition du 27 décembre), l’année musicale devrait être un grand cru international avec les nouveaux opus de David Bowie, Sir Elton John ou encore Sia. Mais la chanson et la variété françaises ne sont pas en reste avec le retour de quelques grands noms. À commencer par Louise Attaque, groupe phare de la scène rock française de la fin des années 90. Il met fin à une pause de dix ans avec un quatrième album, attendu le 12 février.

Autre revenant, Michel Polnareff, avec son premier album studio depuis plus de 25 ans ! Si le chanteur de 71 ans a dévoilé avant les fêtes un premier titre évoquant la solitude et Noël, la date de sortie de son nouvel opus n’a pas été communiquée.

Très attendu par ses fans, Renaud a fait son come-back fin 2015 avec le titre Ta batterie, paru sur l’album de Grand Corps Malade. Il est de nouveau en studio pour enregistrer des titres inédits, plus de six ans après Molly Malone – Balade irlandaise.

Dion, Christophe, Obispo

Céline Dion devrait aussi faire son grand retour en français ! Elle a annoncé préparer un album avec Goldman mais aussi Cabrel, Grand Corps Malade et Zaho.

Quant à Christophe, il sortira en avril Les Vestiges du chaos.

La jeune génération, échappée d’émissions télé, sera aussi au rendez-vous : Emji(gagnante de la Nouvelle Star) ce 8 janvier avec un premier album intitulé Folies doucessuivie d’Anne Sila (The Voice).

Jenifer, Olivia Ruiz, Nolwenn Leroy vous donnent également rendez-vous en 2016.

Une année qui s’annonce donc très riche pour vos oreilles puisqu’on aurait aussi pu vous parler de Vanessa Paradis, Tal, Black M, Rohff, La Fouine, Nekfeu, Pascal Obispo, Patricia Kaas, Dionysos, Arno, Keren Ann, Emily Loizeau, De Palmas, Mickey 3D…