Karina Duhamel, la grande K! (pas froid aux yeux)

 

  • Grande Karina Duhamel sur la scène de FGO hier soir pour les finales du Grand Zebrock. Son style très sûr et très fou me fait penser à une certaine Sapho. Vocalement, elle se rapproche d'une Nina Hagen, la voix est longue et résonnante. Ses textes fracassent utilement. Seule sur scène K! assure une bien belle prestation, elle développe une aura très forte ©annie claire 20.05.2015 – avec Karina Duhamel.
    Grande Karina Duhamel sur la scène de FGO hier soir pour les finales du Grand Zebrock. Son style très sûr et très fou me fait penser à une certaine Sapho. Vocalement, elle se rapproche d’une Nina Hagen, la voix est longue et résonnante. Ses textes fracassent utilement. Seule sur scène K! assure une bien belle prestation, elle développe une aura très forte.
  • Belle @[100000343159339:2048:Karina Duhamel] sur la scène de FGO hier soir pour le @[590037031023357:274:Grand Zebrock]. Son style très sûr et très fou me fait penser à une certaine Sapho. Vocalement, elle se rapproche d'une Nina Hagen, la voix est longue et résonnante. Ses textes fracassent utilement. Seule sur scène K! assure une bien belle prestation. ©annie claire 20.05.2015
    Belle Karina Duhamel sur la scène de FGO hier soir pour le Grand Zebrock.  Ses textes fracassent utilement. Seule sur scène K! assure une bien belle prestation. ©annie claire 20.05.2015

 

Les Rémouleurs, un tout jeune groupe de chanteurs français, un régal !!

  • Si vous suivez  Camille Feist aux Chaises, vous avez toutes les chances de les rencontrer, Térence et Nicolas les Rémouleurs, ils ont plein de chansons à reprendre en choeur de tout coeur ©annie claire 28.10.2015
    Si vous suivez Camille Feist aux Chaises, vous avez toutes les chances de les rencontrer, Térence et Nicolas, les Rémouleurs, ils ont plein de chansons à reprendre en choeur de tout coeur .
  • Je reviens vers Les Rémouleurs, parce que c'est un jeune groupe qui se forme, ils sont formidables, ils ont de belles voix bien placées, c'est un régal de les écouter, en plus, il y a une recherche esthétique qui me plait bien. Julien Ramel, Nicolas Hanny et Térence Merle des isles, tout un programme!
Les Chaises de @[645714897:2048:Camille Feist] ©annie claire 28.10.2015
     Les Rémouleurs,  c’est un jeune groupe qui se forme, ils sont formidables, ils ont de belles voix bien placées, c’est un régal de les écouter, en plus, il y a une recherche esthétique qui me plait bien. Julien Ramel, Nicolas Hanny et Térence Merle des isles, tout un programme!
    Les Chaises de Camille Feist ©annie claire 28.10.2015

Nicolas Martel chante Barbara

ETONNANT, le spectacle de Nicolas Martel sur Barbara, "J'ai peur et j'avance". L'affiche annonçait un spectacle musical en hommage à Barbara, et bien pour un hommage c'en était un! Nicolas Martel est allé chercher des titres de Barbara très forts, mais peu connus, que seuls les passionnés de la grande dame ont en mémoire. Le spectacle est dépouillé, intimiste, presque minimaliste, mais énorme de puissance et d'évocation. Occupant toute la scène de sa gestuelle lente et maîtrisée, Nicolas présente un être tout en souffrance, qui de sa voix veloutée redonne une grande partie du phrasé de Barbara. Dans certains titres comme "Vous entendrez parler de lui" ou "Quel joli temps", il est à nu, a capella, et c'est très beau. Sur d'autres chansons, Gilles Coronado l'accompagne à la guitare électrique dans des arrangements totalement imprévus. La musique en effet est l'élément qui déroute le plus dans le spectacle. Spécialement sur "Hop là!", on a les oreilles qui s'avancent d'inquiétude, mais tout se passe bien, l'harmonie se tricote, et on a droit à un "Perlimpinpin" du plus bel effet. Je ne vais pas tout raconter, mais j'en ai très envie, tant cette soirée a été forte et savoureuse. C'était bien la plus bath' des javas que l'on a vécue hier soir 25 avril 2014 à la Java. (titre chanté avec Carole Masseport et Donia Berriri en final) CHAPEAU BAS!
 23 Avril 2014 La java :
ETONNANT, le spectacle de Nicolas Martel sur Barbara, « J’ai peur et j’avance ». L’affiche annonçait un spectacle musical en hommage à Barbara, et bien pour un hommage c’en était un! Nicolas Martel est allé chercher des titres de Barbara très forts, mais peu connus, que seuls les passionnés de la grande dame ont en mémoire. Le spectacle est dépouillé, intimiste, presque minimaliste, mais énorme de puissance et d’évocation. Occupant toute la scène de sa gestuelle lente et maîtrisée, Nicolas présente un être tout en souffrance, qui de sa voix veloutée redonne une grande partie du phrasé de Barbara. Dans certains titres comme « Vous entendrez parler de lui » ou « Quel joli temps », il est à nu, a capella, et c’est très beau. Sur d’autres chansons, Gilles Coronado l’accompagne à la guitare électrique dans des arrangements totalement imprévus. La musique en effet est l’élément qui déroute le plus dans le spectacle. Spécialement sur « Hop là! », on a les oreilles qui s’avancent d’inquiétude, mais tout se passe bien, l’harmonie se tricote, et on a droit à un « Perlimpinpin » du plus bel effet. Je ne vais pas tout raconter, mais j’en ai très envie, tant cette soirée a été forte et savoureuse. C’était bien la plus bath’ des javas que l’on a vécue hier soir 25 avril 2014 à la Java. (titre chanté avec Carole Masseport et Donia Berriri en final) CHAPEAU BAS!