Yves Duteil « Chemins de liberté » Editions de l’Archipel

En ce pluvieux mois de mai 2021 sort aux éditions de l’Archipel le livre autobiographique d’Yves Duteil « Chemins de liberté ». Ce livre captivant de 230 pages prépare les cinquante ans de chanson que l’artiste va fêter. A cette occasion sort un coffret de 75 de ses chansons, dont 16 enregistrées au studio Malambo dans une version inédite. Je suis très sensible au charme d’Yves Duteil pour l’avoir suivi de puis ses débuts, être allée l’écouter en concert, et l’avoir rencontré.

Proche on le sait de l’oeuvre de Barbara, je me suis rendue à Précy-sur-Marne en novembre 2007. La commune célébrait les dix ans de la disparition de la célèbre chanteuse qui habitait le village. Son maire, Yves Duteil, inaugurait à l’entrée de Précy un massif somptueux de roses rouges crées en l’honneur de Barbara par Georges Delbard. Voici ma photo de l’époque avec Yves Duteil qui y plante les premières roses. Ensuite eu lieu un concert dans la belle église de Précy. Isabelle Vajra y a chanté Barbara devant une assemblée fervente. L’émotion était palpable dans cette nef. Yves Duteil était juste devant moi, je ressentais son aura chargée de bienveillance. Il raconte cet épisode important sans son livre, j’ai eu l’honneur d’avoir participé à l’événement et parlé avec lui à la mairie dans l’après-midi de cette journée mémorable.

J’ai toujours été impressionnée par cet homme au visage doux, à sa stature imposante et paisible à la fois, à son allure d’homme au regard candide, à son pull bleu souvent sur les épaules, selon les saisons. Ses cheveux ont blanchi certes, mais l’on sent qu’il a toujours gardé son âme d’enfant. Dans le livre, il nous fait découvrir son long passage à la vie politique, ses quatre mandatures, 25 ans en tant que maire, ses engagements, les joies et les peines de la responsabilité au jour le jour. C’est avec sa femme Noëlle comme première adjointe qu’il a assumé ces fonctions, tout au long du livre l’auteur rend hommage à sa femme qui a toujours conforté sa vie personnelle, artistique et politique. Il ne manque pas d’évoquer les grandes amitiés engendrées par ce passage aux responsabilités, comme celle avec Jacques Chirac qu’il considérait comme étant de sa famille.

Beaucoup d’humilité chez cet homme qui à ses débuts fit les premières parties de célébrités comme Claude François, Hugues Aufray, Michèle Torr, Joe Dassin, Régine à Bobino et Juliette Gréco à l’Olympia en 1972. Ce grand amoureux de la langue française a su convaincre les québécois, il a tissé là-bas des liens chargés de tendresse. « Notre relation avec le Québec est une grande histoire d’amour… cette intuition n’a cessé d’enrichir de nouveaux rendez-vous, de concerts en chansons, de rencontres en retrouvailles. » Allant moi-même régulièrement au Canada, je dois dire que l’esprit d’ouverture et de sincérité d’Yves Duteil s’accorde bien avec la mentalité des gens d’outre atlantique. Je cite maintenant Félix Leclerc dans ses propos rapportés par Yves Duteil dans le livre « Cher Yves, tout est d’une grande netteté avec toi. Ton stylo, tes yeux, ta voix, ton âme. »

C’est un régal de lire les jolies lignes consacrées à d’autres chanteurs et chanteuses avec lesquels il n’a jamais ressenti de rivalité, seulement une émulation vivifiante. Citons Michel Polnareff ou Claude Nougaro. Et puis Véronique Sanson, sa soeur en musique, à propos de qui il écrit « Nous voguons sur le même océan d’amitié, comme des dauphins qui font surface pour respirer aux mêmes vents, et ne jamais se perdre de vue trop longtemps ». 

Yves Duteil a écrit quantités de tubes, de chansons tendres aux mélodies percutantes. Il a été mult fois récompensé pour son oeuvre par la Sacem, l’Académie Française, l’Académie Charles Cros, En 1990, il est nommé Chevalier dans l’Ordre national du Mérite et, en 1996, Chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. Voici sa chanson Prendre un enfant qui a été élue meilleure chansons française du XXème siècle. Malgré toutes ces consécrations et ces honneurs, l’homme est resté simple, il sait distribuer les remerciements et garder son sourire dans le regard en toutes circonstances. C’est à un homme libre que nous avons affaire, un artiste d’une belle profondeur humaine.

Annie Claire 24.05.2021

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *