Eric Frasiak « Sous mon chapeau »

 

Frasiak Sous mon chapeau

 

 

 

 

 

 

 

 

Eric Frasiak    «Sous mon Chapeau»

2016 15 Titres Crocodile Productions

Quand Eric Frasiak sort un album, le monde des mélomanes se précipite pour l’écouter, et en parler. Ce que je fais bien volontiers, tant l’opus est agréable, efficace, harmonieux. Sous les rythmes et les chansons, on reconnaît la patte de l’homme que l’on aime, du chanteur que l’on suit.
Eric Frasiak est un bel humain, comme dirait Anne Sylvestre. Il regarde le monde avec un œil attendri, consciencieux mais pas désespéré. Chroniques de vie, de société se mêlent aux chansons d’amour.
La musicalité des titres et la tendresse poétique de l’écriture rendent la nostalgie du temps qui passe plus supportable. Les deux chansons qui évoquent le père disparu Parti trop tôt ne sombrent pas dans le pathos.
Frasiak est un être tempéré, il prend son temps. Les chansons de l’album sont longues, pas pressées comme dirait cette fois l’ami Laurent Berger. Le poète s’attarde parfois avec un brin de romantisme, sur la beauté du corps des femmes par exemple, Ces petits plis qui régalent, ses chevilles, son creux poplité.
Richesse des mots, abondance de notes jouées et chantées, une quinzaine de musiciens et choristes ont participé à cet album, dont Jérémie Bossone, dont on reconnaît la voix particulière sur le titre Espèces de cons. Bien entendu un morceau de Ferré La Solitude, que Frasiak donne avec une certaine élégance, abandonnant toute idée de grandiloquence pour ce texte de référence.
Mais qu’a Eric Frasiak sous son chapeau? Sa mémoire vive et son grand cœur, tout ce qui fait le chanteur pèlerin de l’amour au long cours.

http://www.frasiak.com/indexFR.php?page=1

 

Annie Claire  02.01.2017