Bertrand Betsch « J’ai horreur de l’amour »

  On ne compte plus les albums de Bertrand Betsch, il va bientôt atteindre la vingtaine [de disques, pour les années il a déjà atteint la cinquantaine]. Celui-ci est résolument dark. « J’ai horreur de l’amour« , annonce t-il. Voilà qui est clairement affirmé, pas de lueur d’espoir cette fois, à force de vivre dans ce monde de non sens, de non LIRE LA SUITE…

Guyom TOUSEUL « Comme un chien dans un jeu de quilles »

  Je parle souvent de Guyom Touseul, sur ma page Facebook, dans le magazine FrancoFans, ou sur Mandolino. J’aime beaucoup le style décontracté de ce chanteur engagé à la plume précise et audacieuse. J’aime le fait qu’il ne se prenne pas au sérieux et qu’il mette les autres en avant. C’est spécialement le cas sur ce nouvel EP « En duo » LIRE LA SUITE…

White Velvet « Encore à contre courant »

  Voici de nouveau une chronique de disque d’une chanteuse jeune à la voix prenante, White Velvet. Juliette Richards, dans ce projet solo, assume ses envies de s’exprimer sur des compositions personnelles. Elle chante, joue de la guitare, du saxophone. La voix est agile, sensuelle, et l’on se met à penser à ce velours blanc qui  évoque l’écume de mer,  LIRE LA SUITE…

Armande FERRY – WILCZEK « Qui naît dort plus »

  Comme le titre de son album le présage, Armande Ferry-Wilczek est une artiste qui aime détacher les mots, les détacher pour les rendre signifiants, pour dépouiller la phrase des phonèmes parasites. C’est pur régal de l’écouter dans ces treize généreux morceaux de ce premier album dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sonne de façon originale, quant LIRE LA SUITE…