Francesca Solleville « Dolce Vita » au Café de la Danse

 

 

Francesca   Solleville

Sortie de l’album « Dolce Vita »

 Café de la Danse le 5 Mars 2017

P1240487

Dense Café de la Danse

 Francesca Solleville, la très vénérée Grande Dame de la Chanson Française.

Ils sont venus de tous pays, de tous points de France et de Paris, les fans de Francesca Solleville, les amis. Public ou professionnels du spectacle et de la chanson, tous ont vécu une rencontre forte avec cette artiste au grand cœur, qui nous a encore beaucoup émus ce dimanche sur la scène du Café de la Danse.

P1240426

Francesca Solleville est une personne qui ne se cache pas, quand elle est sur scène, comme dans la vie, elle doute, elle redoute !! Et le public entre tout de suite en phase avec cette immense interprète, qui a passé sa vie professionnelle à mettre en valeur les textes et les musiques des autres.

De formation classique, comme elle le rappelait dimanche sur scène, Francesca a beaucoup travaillé la voix au service des pièces du répertoire de chant lyrique. Elle a une justesse de placement de voix qui lui est propre, et qui la conforte certainement dans son interprétation. De par cette formation, elle connaît parfaitement bien le solfège et lit la musique, ce qui est loin d’être le cas de tous les chanteurs.Sa voix couvre deux octaves.  Ainsi dimanche, lors d’un petit incident d’erreur de textes, après une rupture dans la chanson, elle a exactement repris là où elle avait chuté, sur l’exacte haute note du morceau. Chapeau Madame !!

Ne nous y trompons pas, avoir travaillé le chant classique n’empêche pas cette artiste d’avoir un côté rock indéniable, souvenez-vous qu’elle a fait la première partie d’un certain Johnny Halliday à Bruxelles…

Ce n’est plus un secret depuis les indiscrétions d’internet, Francesca Solleville est née un 2 Mars, et beaucoup d’événements de sa carrière se sont déroulés en début Mars, ses sorties d’album notamment. Ainsi, le 5 et 6 Mars 2012, l’artiste chantait à l’Européen pour la sortie de « Promesse à Nona ».

Dans la salle donc, en plus de ses nombreux admirateurs fidèles que l’on retrouve à chacun de ses concerts, l’on a vu des artistes qui lui ont écrit des textes ou/et des musiques, de tous âges, car P1240439Francesca aime s’entourer de toutes les générations. Anne Sylvestre, Jérémie Bossone, Pierre Grosz, Yvan Dautin, Gérard Pierron, Céline Caussimon, et aussi Ernest Pignon Ernest qui lui a dessiné des pochettes d’album.
Certains étaient empêchés, parfois pour de sérieuses raisons. Allain Leprest, Jean Ferrat, Aragon, Maurice Fanon, Léo Ferré, Bernard Dimey ou Boris Vian n’ont pas eu à fournir d’explication, hélas.

P1240452

Textes forts, engagés, se retrouvent magnifiés dans la voix timbrée de Francesca, qui, toute sa vie a manifesté son investissement dans les causes politiques ou féministes, ne craignant jamais de s’exposer devant une critique souvent bien aux taquets.

Ses musiciens sont ceux de toujours, Michel Précastelli et Nathalie Fortin au piano, tour à tour ou ensemble pour la finale « Ma France », Jean-Yves Lacombe à la contrebasse, en plus de Cécile Girard au violoncelle et Bertrand Lemarchand à l’accordéon.

P1240462

Un nouvel album très poétique

Ce CD « Dolce Vita » se présente plus poétique, avec une grande diversité d’auteurs. Il est moins thématique que les précédents, et surfe sur une philosophie de vie que défend l’ interprète au grand cœur. Sur scène, Francesca  livre  quelques anecdotes de sa vie, ses états d’âme enfantins, c’est la petite fille qui nous raconte Bécassine, faisant une trêve avec la profondeur de ses premières chansons.

P1240464

Ainsi la chanteuse, qui se dit « seulement interprète » donne les chansons des autres avec une profondeur et une dimension essentiellement humaine que beaucoup d’ACI lui envient.

Le CD « Dolce Vita »

http://www.deezer.com/album/15191505
– La page blanche  Jérémie Bossone

Les petits cailloux Pierre Grosz Thierry Geoffroy

La vague Michel Bühler

On ne me commande pas Allain Leprest Gérard Pierron

Dolce Vita Rémo Gary Nathalie Fortin

Vous êtes marrants les riches Allain Leprest Jehan Cayrecastel

La dame Cendrillon Yvan Dautin Abgelo Zurzolo

La corde Céline Caussimon Gérard Pierron

Marguerite et la Bella Ciao Christian Paccoud

Le mur Méditerranée Eric Pellerin

L’ombre gagne Aimé Césaire Bernard Ascal

Les portes de la France Bernard Dimey Jean Michel Piton

J’en veux Jean Michel Piton

Bel hippocampe Jean Michel Piton

 

Annie Claire 07.03.2017

 

Auteur : Annie Claire Hilga

Je suis reporter de concert, depuis bien des années, je chemine chaque jour de salle en salle, de ville en ville et de contrée en contrée à la rencontre des artistes. j'illustre mes articles avec mes propres photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *