Jérémie KIEFER « Manifeste »

Premier album pour ce chanteur musicien qui n’est pas un inconnu dans la sphère chanson. Il fait partie d’un groupe bien sympathique autour d’Alex Monv, « Le Couveuse » destinée à donner aux pousses de la chanson un coup de pouce nourricier. Jérémie Kiefer a fait ses preuves avec ses potes musiciens au fur et à mesure que passent les années. Sous son nom, il a sorti en 2014 un EP « Rose » avec quatre titres dont « Terminus Gallieni » aussi romantique qu’énigmatique.

Avec l’album « Manifeste » le chanteur assoit ses qualités d’écriture et  ses exigences musicales. Le tout est un peu vintage, sans connotation négative, car des jeunes hommes qui chantent leurs incertitudes, c’est aussi très beau, surtout quand la musique vous charme totalement. Ils s’y sont mis à plusieurs, pour assurer les ambiances, les voix et les bruitages. Saluons Nicolas Dufournet à la réalisation et Bertrand Betsch aux arrangements, Samuel Cajal à la guitare et Pauline Drand à la voix bien musicale sur le titre « Conversation ».

Manifeste est le premier volet d’un triptyque annoncé sur le thème de la vie de l’auteur. Il contient donc les bases, les éléments indispensables à la survie de l’homme, son univers familier, la maison, les bruits de l’environnement, du train, de la cour de récré. Il est très doux, même quand il évoque des mots terribles, Mourir, caramel, épilepsie. Il est d’un rythme assez nonchalant Mourir après l’amour. Solitude inéluctable, ici point d’emballement, juste un constat.

Le second volet sera Exode et le troisième Racines. Espérons que Jérémie Kiefer manifeste un peu plus d’enthousiasme et soigne son vague à l’âme, même si ses divagations amoureuses et existentielles sont évocatrices de beaux textes servis par des musiques folk/blues bien rutilantes.

Annie Claire 19.08.2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *